Dominique Côté

Baritone  

Dominique Côté

Baritone

Canadian Citizen

 

Québec baritone Dominique Côté maintains a flourishing career in North America and in France. Praised for his warm tone, stage presence and skill as an actor, he has won several first prizes including the Concours International de chant de Canari and for operetta at the Concours International de chant de Marmande. He also received the first prize and the grand prize from the Voice Festival of McGill University.

Trained as an actor at L’école de théâtre de St-Hyacinthe and then as a singer with Lucette Tremblay in Montreal, he completed his training at the Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal where he worked under the direction of Gerald Martin-Moore. This season he rejoined Ryan Brown’s Opera Lafayette in for the Leonore Project: Beethoven’s LEONORE (the first version) and Gaveaux’s opéra comique on the same subject for performances in Washington and New York followed by a recording. This season, Dominique joins Juste Pour Rire as the Reverend Moore in FOOTLOOSE and Edmonton Opera as Comtesse Marie-Laure in LES FELUETTES.

In the 2015-2016 season, he debuted at the Wexford Festival in Herold’s LE PRE AUX CLERCS and for Opera Lafayette in Washington, D.C. and New York in UNE ÉDUCATION MANQUÉE by Chabrier.

In the 2013-2014 season, Dominique starred in the Feydeau play FEU LA MERE DE MADAME at Theatre Lac Brome, was featured as Frédéric in LAKMÉ for l’Opéra de Montréal and starred as Dr. Falke in LE CHAUVE SOURIS for le Grand Théâtre de Genève. Also on his schedule were performances with Opéra de Limoges, Offenbach’s LA FILLE DU TAMBOUR in Chicoutimi and a tour with Jeunesses Musicales.

Other recent engagements include Morales in CARMEN for Pacific Opera Victoria, Dr. Falke in LE CHAUVE SOURIS for Opéra de Montréal, a production of TITANIC at Opéra-Théâtre de Rimouski, a recital for La Société Musicale Alain Marinaro in southern France, Bach’s ST. JOHN PASSION, CARMINA BURANA for l’Orchestre symphonique de Sherbrooke and Mozart’s REQUIEM IN D MINOR for I Musici de Montréal and le Grand Choeur de Montréal. He also sang the title role in Gagnon’s NELLIGAN to tremendous critical acclaim at Festival Opéra de Québec.

Eager to expand the scope of his musical experience he debuted at l’Opéra de Marseille in LA BELLE HÉLÈNE by Offenbach under the direction of Nader Abassi and gave a recital at the Salle Cortot in Paris. He has traveled throughout Canada with Jeunesses Musicales singing Danilo in Léhar’s LA VEUVE JOYEUSE and as Figaro in IL BARBIERE DI SIVIGLIA. For l’Opéra-Théâtre de Rimouski he sang Ménélas in LA BELLE HÉLÈNE and le Conte Gustave de Pottenstein in LE PAYS DU SOURIRE and for la Soci’d’Art Lyrique du Royaume he sang the role of Bobinet in LA VIE PARISIENNE.

Mr. Côté is regularly invited to sing with orchestras and has been heard with l’Orchestre symphonique de Montréal, Ottawa, Longueuil, Sherbrooke, Québec, Lanaudière and Paris under the direction of such conductors as Jacques Lacombe, Stéphane Laforest, Marc David and Simon Leclerc in works ranging from CARMINA BURANA to LES MISERABLES.

Appreciated for his comedic talent, Mr. Côté has been seen as the character Renaud on the Radio-Canada show VIRGINIE, Eric Gaudry on JEAN-DUCEPPE for Télé-Québec and as Étienne Bernard on EMMA on the TVA network. Children will also recognize his voice from the many cartoon characters he has played including the Lion in LE LION D’OZ.                                                   

August 2017

 

OPERA

Berger, M. Ziggy STARMANIA
Bizet Morales CARMEN
Chabrier Pausanias UN EDUCATION MANQUÉE
Delibes Frédéric LAKMÉ
Gagnon Nelligan NELLIGAN
Hérold, F. Comte de Comminges LE PRÉ AUX CLERCS
Lehár Gustave LE PAYS DU SOURIRE
Menotti Ben THE TELEPHONE
Offenbach Ménélas LA BELLE HÉLÈNE
  Bobinet LA VIE PARISIENNE
  Lt. Robert LA FILLE DU TAMBOUR-MAJOR
Rossini Figaro IL BARBIERE DI SIVIGLIA
Strauss, J. Falke/Eisenstein LA CHAUVE SOURIS

ORATORIO

Bach Johannes Passion
Brahms Ein Deutsches Requiem
Mozart Requiem in D minor
Orff Carmina Burana

 

FOOTLOOSE (Juste pour Rire, Montréal 2017)

« Dotés de voix superbes, Émilie Josset et Dominique Côté nous offrent certainement les moments les plus émouvants de la soirée. »
Le Devoir, Christian St-Pierre

« Bien sûr, Ren McCormack se confrontera à la stricte morale du révérend Moore (excellent Dominique Côté) et de ses ouailles »
La Presse, Luc Boulanger

« If the pace sometimes slackens with respect to the original’s rather maudlin storyline about the town preacher learning to love, live and (almost) bust a move, Dominique Côté and Émilie Josset as, respectively, the Reverend and Mrs. Moore, bring some raw emotional authenticity backed by soaringly-delivered songs. »
The Gazette, Jim Burke

« L’une des surprises de la soirée revient à Dominique Côté dans le rôle du Révérend Moore. Sa voix puissante fait frémir la salle toute entière et sa présence scénique impose le respect. »
Regardencoulisse.com, André Lapointe

« J’ai découvert dans le spectacle des voix très touchantes, remplies d’émotion : entre autres celle de Dominique Côté. »
Sortie C, Martin Perreault

« Le rôle du Révérend Moore magnifiquement campé par Dominique Côté. Au-delà de son imposante voix procurant des frissons, il transmet habilement le désarroi et la douleur de son personnage. »
Sors-tu.ca, Marie-Claude Lessard

« Dominique Côté est aussi très doué sous les traits du révérend Moore » 
Showbizz.net, Élyzabeth Lepage-Boily

UN ÉDUCATION MANQUÉE (Opera Lafayette)
“The music is charming, no question, and Opera Lafayette gave it all it was worth on Friday evening in fine vocal performances by …. and Dominique Côté as Pausanias. ”
New York Times, James Oestrieich

LE PRÉ AUX CLERCS (Wexford Festival)
“ …Comte de Comminges, (an excellent Dominique Côté)…”
Opera News, Brian Kellow

“…and baritone Dominique Côté struck the perfect note of comic villainy as the heroine’s unwanted, duel-dispatched suitor.” 
Opera Canada, Patrick Dillon

“Dominique Côté’s gloriously overwrought, tightly-wound Comte de Comminges, all vocal muscularity and hot temper.”
The Arts Desk, Alexandra Coghlan

“Dominique Côté ploughed through the role with pantomime villain swagger.”
Bachtrack, Mark Pullinger

SOCIÉTÉ ANONYME DES MESSIEURS PRUDENTS (Grand Théâtre Avignon)
« L’Opéra d’Avignon et l’Orchestre Régional Avignon-Provence nous donnent l’occasion unique d’entendre cette superbe (j’insiste: superbe) comédie musical de Louis Beydts, sur un livret infiniment charmant du grand Sacha Guitry. Interprétation enthousiasmante de la part d’un groupe de chanteurs talentueux, aussi attentifs à la claret du texte qu’a l’incarnation de la dimension comique de l’œuvre. »
Paris-Broadway

« D’autant au’elle est admirablement servie par une distribution au fait du style. Dominique Côté exprime comme il convient la suffisance du Grand Industriel »
Concertonet, Gilles Charlassier

L’AFFAIRE TAILLEFERRE (Grand Théâtre de Limoges)
«L’insistance sur le travail d’acteur est remarquable, et dans ce sens quelques personnalités se distinguent (…le baryton Dominique Côté un M. Petitpois folâtre et loufoque). »
Classiquenews.com, Sabino Pena Arcia

« Dominique Côté, our encore Kimy McLaren, par leur désinvolture apparrente, et leurs intonations très musical, campent d’excellents personages. »
ResMusica, Joseph Thirouin

«…au côté du parfait Alphonse de Dominique Côté auquel le rôle titre de M. Petitpois offre in fine un personnage haut en couleur. »
Concertclassic.com, Alain Cochard

LA CHAUVE SOURIS (Opéra de Montréal)
“ The standout was Dominique Côté as Dr. Falke (The Bat). His warm melliflous baritone projected effortlessly to the back of the parterre, and his thespian skills lit up the stage. ”
Concertonet, The Opera Critic, Earl Arthur Love

« La distribution, qui possède une belle homognéité, permet notamment d’appreécier en Falke le baryton Dominique Côté, au timbre prenant, à la musicalité très fine et doté d’une réelle autorité scénique. »
Avant-Scène Opéra, Louis Bilodeau

“ Baritone Dominique Côté was robust as Falke. ”
The Gazette, Arthur Kaptainis

LE CHAUVE SOURIS (Grand Théâtre de Genève)
« On retiendra aussi la superbe prestation du Québecois Dominique Côté en Dr. Falke, un nom à retenir. »
Concertonet, Claudio Poloni

« Nicolas Rivenq et Dominique Côté qui incarnent respectivement Eisenstein et Falke tirent remarquablement leur épingle du jeu avec prestance et bagout, tant dans les scènes parlées que chantées. Les deux barytons partagent une excellente diction et une projection très efficace. »
Forum Opéra, Tania Bracq

« Dominique Côté et René Schirrer et Babrice Farina convainquent dans leurs incarnations de Dr. Falke, Frank et Dr. Blind. »
Crescendo Magazine, Paul-André Demierre

« Dominique Côté et René Schirrer incarne un Dr. Falke et un Frank de très belle tenue. »
Le Courrier, Christophe Imperiali

LAKMÉ (Opéra de Montréal)

« Sa virtuosité, sa justesse, la précision des attaques et même sa diction en français étaient exempts de bavure. Au sujet de la justesse de la langue, peu de chanteurs ont fait de même à l’exception du baryton québécois Dominique Côté pour qui le déplacement vaut aussi le coup, j’y reviendrai plus loin. Le rôle de baryton de Frédéric est le deuxième atout, comme je l’ai dit. La voix riche de Dominique Côté, qui emplit toute la salle Wilfrid-Pelletier, ainsi que son talent de comédien font de lui le rôle masculin de Lakmé éclipsant de loin le ténor. »
La Scena Musicale, Marc-Olivier Laramée

« Dominique Côté est un Frédéric fort agréable, à la diction soignée au jeu naturel. »
L’Avant-Scène Opéra, Louis Bilodeau

« Son compagnon d’armes, Frédéric, trouve en Dominique Côté un interprète sincère. Il y a là du style, une bonne diction. »
La Presse, Claude Gingras

« Dominique Côté a une voix d’une très grande présence. »
Le Devoir, Christophe Huss

NELLIGAN (Opéra de Québec)

«Les chanteurs Marc Hervieux (debout), dans le rôle de Nelligan vieux, et Dominique Côté, dans celui de Nelligan jeune, ont particulièrement impressionné à la fois par l’intensité et la vraisemblance de la prestation qu’ils ont livrée.»
Le Soleil, Richard Boisvert

«Torturé, incompris, cet Émile Nelligan de 19 ans – incarné à la perfection par Dominique Côté – ne reculera devant rien pour faire vivre son imagination. On ne peut passer sous silence la poignant interpretation de Dominique Côté, lorsqu’il cite en puissance La Romance du vin, aux côté d’un Nelligan vieux, perdu, au regard affolé, qui tente du mieux qu’il peut de rattraper les paroles de sa composition. On aura aussi été saisi par la confrontation du jeune Nelligan avec son père, une déchirante querelle Durant laquelle le poète fuira la maison. »
Le journal de Québec, Kathryne Lamontagne

«Le bilan du 2e Festival d’Opéra de Québec sera dévoilé ce lundi 6 août. Pour ma part, le success artistique de cet événement ne peut être remis en cause avec, en plus de The tempest, une production remarquable visuellement et musicalement du Jeu de Robin et Marion par l’Ensemble Anonymus et la découverte du baryton Dominique Côté dans le rôle du jeune Nelligan. »

GALA OPÉRA DE QUÉBEC

« On a pu constater également que si les bonnes voix ne manquent pas, les talents de comédiens non plus. Les Dominique Côté, Marc Hervieux et Marie-Ève Munger ont montré avec bio qu’ils n’avaient aucune peine à abordé tant le répertoire comique que les pages sentimentales ou tragique. »
Le Soleil, Jean-Philippe Côté-Angers

« Le duo formé du ténor Ernesto Ramirez et le baryton Dominique Côté a ébloui par son interprétation de l’air le plus connu de Les pêcheurs de perles de Bizet. »
Le journal de Québec, Denise Martel

LA BELLE HÉLÈNE

«Les deux Ajax (Jacques Lemaire et Dominique Côté) sont sans reproche. »
Maurice Salles, Forum Opéra, France.

«Les Ajax duettistes et très gay-friendly campés par Jacques Lemaire et Dominique Côté emportent eux aussi l’adhésion la plus complète.»
Magasine Sortir, France

NELLIGAN (Opéra de Montréal)

«Les affrontements du jeune poète et de son père anglophone sont joués avec un effrayante vérité par le nouveau venu Dominique Côté, en jeune Nelligan révolté contre tous, et le déjà réputé Stephen Hegedus. (…) À retenir au plan vocal, les jeunes Dominique Côté au baryton très chaleureux, …» Claude Gingras, La Presse

«On note aussi que Dominique Côté, héros du spectacle, est le seul, avec un abattage formidable et une voix parfaitement soupesée, à assimiler pleinement le style, …»
Christophe Huss, Le Devoir

«La révélation de ce spectacle, c’est Dominique Côté. Plus vrai que nature, plein de fougue, capable de donner toutes les subtilités du personnage. Il a livré La Romance du Vin à la fin du premier acte et c’était un coup de poing dans le plexus solaire, vraiment très très efficace.»
Danièle Leblanc, C’est bien meilleur le matin, Radio-Canada

«Heureusement, il y a, pour incarner, à deux âges, les tourments du poète, Marc Hervieux et Dominique Côté. Leurs voix, puissantes, chargées d’émotion, valent à elles seules le détour.» Christian St-Pierre, Voir Montréal.
«…you could enjoy good singing from most of the principals. Bariton Dominique Côté was energetic as young Nelligan.» Arthur Kaptainis, Opera Canada

STARMANIA VERSUS NOTRE-DAME-DE-PARIS, OSM
«Avec un minimum d’accessoires, les chanteurs sont arrivés à composer des personnages bien en chair, surtout le Ziggy de Dominique Côté, la révélation de ce spectacle, aussi superbe d’ambiguïté dans Travesti, et la Stella Spotlight flambloyante et déchiré de Lyne Fortin».
Alain de Repentigny, La Presse

IL BARBIERE DI SIVIGLIA

Titre de l’article et sous titre: «Figaro fait des étincelles, Dominique Côté est tout simplement remarquable dans le rôle de Figaro.» «Dans le rôle de Figaro, le baryton Dominique Côté a donné beaucoup d’entrain à cette représentation. La fougue de ce Figaro a été manifeste.»
Jonquière, Le Quotidien

«Baritone Dominique Côté gives us a Figaro full of sparkle and mischief, a character who is completely in charge, and a brilliant improviser when things go wrong. Light and quick on his feet, Cote’s performance is brilliant, the highlight of the show, as it ideally should be.»
Stephen Pederson, The Chronicle Herald.

«Le baryton Montréalais campe un Figaro qui s’inscrit dans la meilleure tradition, fort convaincant dans le fameux Largo al factotum.» Roger E. Cormier, Acadie-Nouvelle

LE PAYS DU SOURIRE (Rimouski)

«Le baryton Dominique Côté fait entendre une très belle voix de baryton qu’il ne force jamais. De plus il a l’allure et le style pour chanter le conte Gustave de Pottenstein».
Magasine Infopera, Québec.

«…la contesse Lisa est adulé par le conte Gustave de Pottenstein interprété brillamment par le baryton Dominique Côté». Le Progrès-Échos

LA VIE PARISIENNE

«Dès les premières minutes, la voix et le jeu de Dominique Côté laissent présager le meilleur.»
Le Quotidien.

 

Listen

“L’orage c’est calme” from Pearl Fishers by Bizet

NEWS

Dominique Côté sings the role of Pizarro in Opera Lafayette’s production of Gaveaux’s Léonore ou L’amour conjugal. If you are interested in seeing some of the finest quality 18th-century opéra comique, this production is not to be missed. With limited performances, the first occurs in Washington, DC on February 19 and the second in New York City on February 23. 

https://operalafayette.org

Before Fidelio, Ludwig van Beethoven wrote Léonore, ou l’amour conjugal, a version he modeled on an opera by Pierre Gaveaux and Jean-Nicolas Bouilly. Both the Beethoven and Gaveaux works are grounded in the tradition of 18th-century opéra comique. A long-time champion of this French genre, Opera Lafayette aims to recapture the origins of Fidelio, a touchstone of the operatic canon. 

Revolution is in the air. A political prisoner awaits death in his cell. A woman puts herself in mortal danger to seek justice. Bouilly’s French libretto, rich with themes that are relevant today, may be familiar to many. Some will recognize music in Gaveaux’s version which foreshadows the Beethoven. From the loneliness of Florestan’s dungeon to the triumphal reunion of husband and wife, everyone will be captivated by this setting of a timeless and inspiring story.